À Claude II Belin, le 22 août 1641, note 11.
Note [11]

Prise par les Français le 29 juillet, Aire (v. note [8], lettre 55) avait presque aussitôt été réassiégée par le cardinal-infant et les troupes de Lamboy et du duc de Lorraine. Dans l’espoir de faire une diversion et d’attirer à lui l’armée assiégeante, La Meilleraye, qu’avait rejoint le maréchal de Brézé, s’empara de Lens, pénétra dans les Flandres et poussa jusqu’aux portes de Lille, dont il incendia les faubourgs. Voyant que le cardinal-infant ne quittait pas les murs d’Aire, La Meilleraye revint sur ses pas et emporta Bapaume (10 septembre 1641), mais il ne put parvenir à faire lever le siège, et la ténacité espagnole finit par venir à bout de la garnison française qui capitula le 7 décembre 1641 (Triaire).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 22 août 1641, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0059&cln=11

(Consulté le 18/07/2024)

Licence Creative Commons