À Charles Spon, le 20 janvier 1645
Note [11]

Codicille : « écrit par lequel on ajoute ou on change quelque chose à un testament, soit sous seing privé, soit par devant des personnes publiques. Il y a aussi un livre de Raymond Lulle [v. note [3], lettre 265], qu’on appelle codicille, où on prétend qu’il a laissé le secret de la pierre philosophale à ses disciples qui le pourront entendre » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 janvier 1645. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0118&cln=11

(Consulté le 04.12.2020)

Licence Creative Commons