À Charles Spon, le 1er mars 1650
Note [11]

La Péripneumonie était « une inflammation [v. note [6], lettre latine 412] du poumon avec fièvre aiguë et difficulté de respirer. Quand l’inflammation vient d’un phlegmon, on crache du sang tout pur. Quand elle est érésipélateuse, le crachat est jaune et n’est guère teint de rouge. En celle-ci la poitrine n’est pas si serrée, mais la fièvre est beaucoup plus ardente. La péripneumonie est plus dangereuse que douloureuse » (Furetière). On dit à présent pneumonie (infection pulmonaire aiguë).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er mars 1650. Note 11

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0219&cln=11

(Consulté le 08.08.2022)

Licence Creative Commons