À Charles Spon, le 10 juin 1653, note 11.
Note [11]

« qui tient le pouvoir de sa grande faveur auprès de la reine ».

Magnus Gabriel de La Gardie (1622-1686), comte d’Avensbourg, jouissait alors de la plus haute faveur auprès de la reine Christine. Il avait été ambassadeur extraordinaire de Suède à Paris en 1646 et nommé en 1652 Riksskattmästare (équivalent suédois du surintendant des finances). Après l’abdication de Christine, il ne retrouva jamais une place enviable à la cour de Stockholm malgré son mariage avec la sœur du prince Charles-Gustave qui devint roi de Suède sous le nom de Charles x.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 juin 1653, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0317&cln=11

(Consulté le 23/05/2024)

Licence Creative Commons