À Hugues de Salins, le 13 juillet 1655
Note [11]

« livre x, chapitre 54, page 289, de l’édition que j’ai ». L’édition à laquelle renvoyait Guy Patin était Quinti Aurelii Symmachi… epistolarum libri x, castigatissimi, cum auctuario duo libelli S. Ambrosii episc. ad Valentinianum Imper., eiusdemque epistola ad Eugenium, cum miscellaneorum lib. x et notis nunc primum editis a Fr. Iur. D. [Les dix livres d’épîtres de Quintus Aurelius Symmachus…, entièrement révisés avec en supplément deux opuscules de saint Ambroise, évêque, à l’empereur Valentinien ier et sa lettre à Eugenius, avec dix livres de mélanges et des notes éditées pour la première fois par François Juret de Dijon] (Paris, Orry, 1604 in‑4o). Elle est dédicacée aux frères Pierre et Jacques Dupuy [Puteanis fratribus donat Iuret].

François Juret (Dijon 1553-1626) était fils d’un greffier au bailliage de Dijon. Pourvu d’un canonicat au chapitre de Langres, il consacra l’essentiel de sa vie à éditer les classiques latins, ayant renoncé de bonne heure aux chicanes et intrigues des gens de lettres ; il poussa même l’humilité jusqu’à refuser une place de conseiller clerc au Parlement que ses amis parisiens lui avaient obtenue (Michaud).

Quintus Aurelius Symmachus (Symmaque, vers 304-vers 410), questeur puis préteur romain, suivit Valentinien ier dans sa campagne sur le Rhin, prononça le panégyrique de l’empereur et devint proconsul d’Afrique en 373. Aristocrate étroitement attaché à la tradition, il se mit à la tête de la réaction païenne. Un conflit célèbre l’opposa à saint Ambroise qui obtint la disparition de l’autel de la Victoire érigé dans la salle du sénat. Cela n’empêcha pas Symmaque, préfet de Rome (384), d’obtenir le consulat (391). On a de lui des Rapports concernant son administration, de nombreuses lettres dans lesquelles il cherche à imiter Pline le Jeune, et des fragments de Discours (G.D.E.L.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 13 juillet 1655. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0407&cln=11

(Consulté le 06.05.2021)

Licence Creative Commons