À Charles Spon, le 6 septembre 1658
Note [11]

Gravelines avait été prise le 27 août. Armentières (Nord), sur les rives de la Lys, est une ville frontalière entre la France et la Flandre (aujourd’hui la Belgique), ce qui l’a exposée pendant plusieurs siècles à toutes les calamités de la guerre : elle avait été prise et incendiée par les Anglais en 1339, pillée par les Français en 1382, détruite par les calvinistes en 1566, occupée par les maréchaux de Gassion et de Rantzau en 1645, par l’archiduc Léopold en 1647, par les Français en 1667, pour leur demeurer par suite du traité d’Aix-la-Chapelle en 1668 (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 septembre 1658. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0536&cln=11

(Consulté le 23.01.2020)

Licence Creative Commons