De Jan van Beverwijk, le 30 juillet 1640, note 11.
Note [11]

Après deux ans d’emprisonnement pour raisons politiques et religieuses, le Hollandais Hugo Grotius avait fui sa patrie en 1621 pour se mettre jusqu’à sa mort au service diplomatique de la France et de la Suède. Il avait désapprouvé l’ouvrage de Gabriel Naudé (v. note [12], lettre latine 4).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Jan van Beverwijk, le 30 juillet 1640, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9061&cln=11

(Consulté le 01/03/2024)

Licence Creative Commons