À Claude II Belin, les 18 et 22 août 1647
Note [12]

Le janséniste Martin de Barcos (1600-1678), neveu de Jean Duvergier de Hauranne et son successeur comme abbé de Saint-Cyran, avait rédigé la préface du livre d’Antoine Arnauld, De la fréquente Communion (v. note [47], lettre 101) et on lui avait reproché d’y avoir écrit que « saint Pierre et saint Paul étaient les deux chefs de l’Église qui n’en faisaient qu’un ». Pour se défendre il avait publié anonymement (avec l’aide d’Antoine Arnauld) De l’Autorité de saint Pierre et de saint Paul, qui réside dans le pape, successeur de ces deux apôtres. Où sont représentés les sentiments des Écritures… Pour servir de réponse aux accusations atroces et injurieuses qu’on a formées contre cette proposition du livre De la fréquente Communion, que saint Pierre et saint Paul sont les deux chefs de l’Église, qui n’en font qu’un (sans lieu ni nom, 1645, in‑4o), puis La Grandeur de l’Église romaine… pour servir de défense à l’écrit De l’Autorité de saint Pierre et de saint Paul et de réponse à trois livres publiés contre cet écrit par Dom Pierre de Saint-Joseph, M. Habert et M. l’évêque de La Vaur (sans lieu ni nom, 1645, in‑4o). Condamnés par le pape Innocent x, ces deux ouvrages avaient été censurés par la Congrégation de l’index en janvier 1647 (Dictionnaire de Port-Royal, pages 143‑145).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, les 18 et 22 août 1647. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0146&cln=12

(Consulté le 15.09.2019)

Licence Creative Commons