À Charles Spon, le 19 février 1649
Note [12]

Dubuisson-Aubenay (Journal des guerres civiles, tome i, page 162, 18 février 1649) :

« On a été aussi chez le sieur de Laulne, conseiller au Châtelet de Paris et intendant de M. de Chevreuse, chez lequel on croit qu’il est caché, et on doit y aller et en faire perquisition. »

Guy Patin a dans la suite de ses lettres accusé Claude de Laulne d’être partisan, maltôtier et mazarin. Tout ce qu’on a pu trouver pour appuyer ces médisances est bien fragile : François Le Secq, secrétaire du roi et richissime traitant avait épousé en 1639 une Simone de Laulne, fille d’un contrôleur des traites foraines et domaniales (Dessert a, no 341), qui pouvait être une sœur du conseiller au Châtelet.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 19 février 1649. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0165&cln=12

(Consulté le 08.08.2020)

Licence Creative Commons