À Charles Spon, le 16 avril 1652
Note [12]

Journal de la Fronde (volume ii, fo 56 vo, 5 avril 1652) :

« Un courrier de M. de Beaufort arrivé avant-hier a apporté nouvelle à S.A.R. {a} que toute son armée avait témoigné grande réjouissance de ce que M. le Prince y était arrivé, et qu’elle s’avançait à Montargis pour la forcer, suivant les ordres de Sadite Altesse, en cas qu’elle {b} continuât à refuser garnison, comme elle avait fait par l’intrigue d’un gentilhomme du cardinal Mazarin, nommé Mondreville, qui s’y était jeté dedans ; mais ce matin le comte de Coligny, envoyé de la part de M. le Prince, a porté nouvelle à S.A.R. qu’aussitôt que les habitants de Montargis virent que l’armée s’était mise dans les marais qui sont aux environs pour y commencer les attaques, ils résolurent de se rendre et donnèrent seulement le loisir à Mondreville de se sauver par une fausse porte, déguisé ; après quoi ils envoyèrent les clefs de la ville à M. le Prince qui y entra avec MM. de Beaufort et de Nemours, et mit quelques troupes dans le château, ayant logé l’armée aux environs de la ville dans laquelle commandera le marquis de Crévecœur, mestre de camp du régiment de cavalerie de S.A.R., qu’il envoya avant-hier. »


  1. Son Altesse Royale, Gaston d’Orléans.

  2. Montargis.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 avril 1652. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0285&cln=12

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons