À Charles Spon, le 28 décembre 1657
Note [12]

V. note [24], lettre 504, pour le père minime Jean Lallemandet et son Cursus philosophicus. Chrysostomus Javellus Canapicius (Grisostome Javelli, natif de Ronco Canavese, Ronc en français, dans le Piémont vers 1470-Bologne 1538), philosophe et théologien dominicain, a commenté la plupart des ouvrages d’Aristote. La principale polémique de sa carrière fut contre l’averroïste Pomponace, dont il réfuta le De Immortalitate animæ (1516, v. note [10], lettre 20). Le livre de Javellus auquel Guy Patin faisait ici allusion était probablement son Tractatus de animæ humanæ indeficientia, in quatruplici via. s. Peripatetica, Academica, Naturali et Christiana, revisus per authorem et nunc primo editus [Traité sur la perpétuité de l’âme humaine considérée selon quatre méthodes, la péripatétique, l’académique, la naturelle et la chrétienne, revu par l’auteur et publié pour la première fois] (Venise, sans nom, 1536, in‑12o).

V. note [7], lettre 205, pour l’athéisme de Pomponace.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 décembre 1657. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0511&cln=12

(Consulté le 21.01.2021)

Licence Creative Commons