Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3a. Novembre 1651-novembre 1652, Actes de la Faculté de médecine
Note [12]

Ici comme plus haut, dans le tableau des régents, Guy Patin a employé le rare adjectif latin Sueonus, au lieu de l’habituel Suecus, pour dire « Suédois ».

Notre édition de la Correspondance contient une lettre fort amicale de Pierre Bourdelot à son doyen, le 17 décembre 1651. Patin a souvent médit de celui qu’il appelait ici son vieil (ou ancien) ami, vetus amicus : sa lettre du 8 janvier 1650 en donne un bel exemple et laisse en outre penser que Bourdelot lui avait été préféré pour aller servir la reine de Suède (v. sa note [45]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3a. Novembre 1651-novembre 1652, Actes de la Faculté de médecine. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8186&cln=12

(Consulté le 25.10.2020)

Licence Creative Commons