Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 12.
Note [12]

Sénèque le Jeune, De Beneficiis [Les Bienfaits] (livre iii, chapitre xxxi), s’adressant à son père :

Non est bonum vivere, sed bene vivere. At bene vivo : sed potui et male : ita hoc tantum est tuum, quod vivo. Si vitam imputas mihi per se, nudam, egentem consilii, et id ut magnum bonum iactas, cogita te mihi imputare muscarum ac vermium bonum.

[Le bien n’est pas de vivre, mais de bien vivre. Oui, je vis bien, mais j’aurais pu vivre mal : ainsi la seule chose que je tienne de toi, c’est de vivre. Si tu me fais valoir la vie en soi, toute nue et dépourvue de raison, et me la vantes comme un grand bien, songe que tu me fais valoir un bien dont disposent les mouches et les vers].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Une thèse cardinale de Guy Patin :
« La Sobriété » (1647), note 12.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8223&cln=12

(Consulté le 16/04/2024)

Licence Creative Commons