De Adolf Vorst, le 4 septembre 1661
Note [12]

Ælius Everardus Vorst (Ruremonde, Limbourg 1565-Leyde 1624), père d’Adolf, avait beaucoup pérégriné avant de recevoir le bonnet de docteur en médecine à Padoue. Revenu aux Pays-Bas en 1596 pour exercer à Delft, il avait obtenu une chaire de médecine à Leyde où il enseigna jusqu’à sa mort. En dépit de copieux travaux inédits sur Celse, sur l’histoire antique et sur les sciences naturelles, il n’a publié que quelques œuvres insignifiantes (Éloy).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Adolf Vorst, le 4 septembre 1661. Note 12

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9072&cln=12

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons