À André Falconet, le 20 juillet 1649
Note [13]

« Des guerres, d’horribles guerres ! » ; Virgile, Énéide (chant vi, vers 86‑87) :

Bella, horrida bella,
et Thybrim multo spumantem sanguine cerno
.

[Je vois des guerres, d’horribles guerres, et le Tibre bouillonnant de sang].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 juillet 1649. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0188&cln=13

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons