À Charles Spon, le 8 janvier 1650, note 13.
Note [13]

« Du plein de la fontaine des délices surgit quelque chose à aimer, qui étreint au plus profond de la gorge » : Lucrèce (La Nature des choses, livre iv, vers 1133‑1134) avec remplacement de floribus [qui étreint même au milieu des fleurs] par faucibus.

Montaigne a commenté ces vers (Essais, livre ii, chapitre xx, Nous ne goûtons rien de pur) :

« Des plaisirs et biens que nous avons, il n’en est aucun exempt de quelque mélange de mal et d’incommodité. »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 janvier 1650, note 13.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0211&cln=13

(Consulté le 28/02/2024)

Licence Creative Commons