À Charles Spon, le 28 mai 1652
Note [13]

« ils se décideront dans l’arène [au vu des circonstances] » : Gladiator in arena consilium capit [Le gladiateur prend sa décision dans l’arène] est un adage qu’Érasme a commenté (no 547) en citant Sénèque (Lettres à Lucilius, livre iii, lettre xxii) :

« Certains avis ne se donnent que de vive voix. Le médecin ne prescrit pas par lettres l’heure du repas ou du bain ; il tâte le pouls du malade. “ C’est dans l’arène, dit un vieux proverbe, que le gladiateur se décide. ” {a} Un regard de l’adversaire, un mouvement de sa main, la pose même de son corps, sont des traits de lumière pour un œil attentif. Sur les usages et les devoirs, on peut énoncer des préceptes généraux de vive voix et par écrit : c’est ainsi qu’on en adresse aux absents et même à la postérité ; mais sur le moment ou sur la manière d’agir, on ne peut rien statuer de loin ; il faut prendre conseil de la circonstance. »


  1. gladiatorem in arena capere consilium.

La cour séjourna à Corbeil du 22 mai au 2 juin, puis ensuite à Melun jusqu’au 27 juin. Il n’y eut pas de voyage à Dijon en 1652 (Levantal).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 mai 1652. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0287&cln=13

(Consulté le 15.11.2019)

Licence Creative Commons