À Charles Spon, le 5 octobre 1655
Note [13]

« de l’Air, des eaux et des lieux ».

On trouve dans le chapitre 17 de ce traité un long passage sur les Scythes (v. note [19], lettre 197), qui commence par ces mots (Littré Hip, volume 2, page 67) :

« En Europe, il est un peuple scythe qui habite aux environs des Palus Méotides ; {a} il diffère de tous les autres peuples : ce sont les Sauromates. » {b}


  1. Mer d’Azov, v. note [20], lettre 197.

  2. Plus ordinairement appelés les Sarmates (Sarmatæ en latin, Σαυροματης en grec), qui peuplaient l’actuelle Ukraine (v. note [7], lettre latine 83).

On y lit ensuite, entre autres curiosités : que leurs femmes montaient à cheval et faisaient la guerre tant qu’elles étaient vierges ; qu’on leur détruisait la mamelle droite par cautérisation, dès la petite enfance, pour renforcer le bras et l’épaule du même côté ; que beaucoup d’hommes étaient impuissants et efféminés, jusqu’à s’habiller et vivre comme des femmes, ce qui venait de leur pratique perpétuelle de l’équitation, etc.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 octobre 1655. Note 13

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0418&cln=13

(Consulté le 25.09.2022)

Licence Creative Commons