À Charles Spon, le 8 mai 1657
Note [13]

« quel Dieu mettra un terme à ces temps troublés et même extrêmement agités ? »

V. notes [13] et [14], lettre 150, pour les manuscrits des Chrestomathies de Caspar Hofmann et ceux de ses trois traités physiologiques, qui désespéraient Guy Patin, leur détenteur, après l’échec de leur publication par le libraire de Lyon, Pierre Rigaud (v. note [3], lettre latine 28).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 mai 1657. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0480&cln=13

(Consulté le 22.09.2020)

Licence Creative Commons