À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651, note 13.
Note [13]

Page 294, au mot Épices, {a} « ligne 8 », le propos de Ménage que Guy Patin offre d’allonger est :

« ce mot d’épices est encore en usage en la signification de dragées et de confitures aux festins solennels des Écoles de théologie de Paris, où l’on a accoutumé de demander sur le dessert le vin et les épices ; la même chose se pratique dans les Écoles de médecine. »


  1. V. note [15], lettre 544.

Imprimer cette note
Citer cette note

x

Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651, note 13.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1019&cln=13

(Consulté le 04/06/2023)

Licence Creative Commons