À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649
Note [13]

Des vingt enfants qu’eut Isaac Casaubon (mort en 1614, v. note [8], lettre 36), La France protestante donne les noms de trois fils qui atteignirent l’âge adulte : Méric-Florent-Étienne, le seul à s’être acquis quelque renom (v. note [17], lettre 750), étant mort en 1671, il pouvait s’agir ici de celle de Jean (parfois appelé Augustin) ou de Paul, qui tous deux avaient renié le calvinisme de leur père pour se convertir au catholicisme.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1049&cln=13

(Consulté le 27.11.2020)

Licence Creative Commons