À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658
Note [13]

Conradi Victoris Schneideri, Medicinæ Doctoris et Profess. P. in Academia Wittebergensi, liber de Osse cribriformi, et sensu ac organo odoratus, et morbis ad utrumq. spectantibus, de coryza, hæmorrhagia narium, polypo, sternuatione, amissione odoratus [Livre de Conrad Victor Schneider (v. note [15], lettre 752), docteur en médecine et professeur public en l’Université de Wittemberg, sur l’os cribriforme, sur le sens et l’organe de l’odorat, et sur les maladies qui les concernent tous deux : coryza, épistaxis, polype, éternuement, anosmie (perte de l’odorat)] (Wittemberg, Job Wilhelm Finckel, 1655, in‑12o).

À la base du crâne, l’os cribriforme (en forme de crible) ou ethmoïde (même sens en grec) forme les cloisons et le toit des fosses nasales ; au travers de sa partie supérieure (lame cribriforme proprement dite) passent les fins rameaux des nerfs olfactifs.

V. notes [2], lettre latine 52, pour Dissertationes anatomicæ de Werner Rolfinck (Nuremberg, 1656), et [7], lettre 557, pour les « Leçons diverses » de Thomas Reinesius (Altenbourg, 1640).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1131&cln=13

(Consulté le 18.10.2019)

Licence Creative Commons