À Thomas Bartholin, le 29 novembre 1662
Note [13]

« Croyez-moi, c’est une feuille de la Sibylle que je vous récite » (Juvénal, v. note [5], lettre latine 207).

Thomas Bartholin avait sans doute peiné à croire toutes les médisances que Guy Patin lui avait débitées sur le compte de l’abbé Aubry dans sa lettre des 24 et 26 août 1662.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 29 novembre 1662. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1254&cln=13

(Consulté le 05.08.2021)

Licence Creative Commons