Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 1A. Novembre 1650-novembre 1651, Actes de la Faculté de médecine
Note [13]

En dépit de sa conclusion litigieuse, cette première quodlibétaire de François Landrieu, reçu bachelier en octobre 1650 (v. supra note [9]), était la seule prête à être disputée. Pierre de Beaurains (v. note [15], lettre 336) la présidait « à son tour ordinaire » (suo ordine, établi par son ancienneté, v. note [18], lettre 459), pour pallier la défection de Lazare Pena (v. infra note [15]). De Beaurains disposait de l’audace et des appuis requis pour attaquer les « saigneurs » de la Faculté : reçu régent en 1618 (v. note [15], lettre 336), il occupait alors le 18e rang du tableau qui suit.

C’est l’occasion de vérifier que les présidences au tour ordinaire en suivaient effectivement l’ordre ascendant :

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 1A. Novembre 1650-novembre 1651, Actes de la Faculté de médecine. Note 13

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8182&cln=13

(Consulté le 05.07.2022)

Licence Creative Commons