À Claude II Belin, le 25 octobre 1641
Note [14]

« vieillard délirant et qui a un pied dans la tombe ».

Le pape Urbain viii avait fait saisir le duché de Castro, enclavé dans les États de l’Église, en paiement de dettes que le duc de Parme (Édouard ier Farnèse) avait contractées à Rome (v. note [6], lettre 27). Par solidarité intéressée, les princes italiens se liguèrent contre le Saint-Père. Richelieu, qui avait intérêt à pacifier l’Italie centrale afin de tourner les armes de ses souverains contre l’Espagne, envoya Hugues de Lionne (v. note [9], lettre 188) en Italie ; de concert avec Fontenay-Mareuil, il parvint à détourner la querelle (Triaire). Le duc de Parme avait épousé en 1628 Marguerite de Médicis, sœur du duc de Florence (Ferdinand ii, grand-duc de Toscane, v. note [9], lettre 367).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 25 octobre 1641. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0062&cln=14

(Consulté le 06.12.2022)

Licence Creative Commons