À Charles Spon, le 27 juin 1654
Note [14]

Les remords de Christine ire n’étaient qu’une rumeur, sans conséquence historique visible. Son acte d’abdication avait été lu solennellement le 16 juin, puis le même jour, la couronne était passée de sa tête à celle de son cousin qui prenait le nom de Charles x Gustave, roi des Suédois et des Goths, duc de Finlande (v. note [28], lettre 345).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 27 juin 1654. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0357&cln=14

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons