À Charles Spon, le 2 mars 1655
Note [14]

« je ne suis guère en peine de savoir qui sera ce Jupiter capitolin. »

L’élection du successeur d’Innocent x (mort le 7 janvier) traînait en effet en longueur (ouvert le 15 janvier, le conclave dura trois mois) ; mais la mort du comte frondeur Charles-Léon de Fiesque (v. note [33], lettre 280) était un faux bruit : il mourut à Madrid en 1658.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 2 mars 1655. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0392&cln=14

(Consulté le 02.12.2020)

Licence Creative Commons