À Hugues de Salins, le 14 juillet 1656
Note [14]

Montglat (Mémoires, page 317) :

« Quand l’été fut venu et que les herbes furent assez grandes pour faire subsister la cavalerie, le duc de Mercœur fut envoyé en Italie pour commander l’armée de France, à laquelle devaient joindre celle de Savoie sous le marquis de Ville, et celle de Modène sous son duc, qui était généralissime de toutes les trois. Dès qu’elles furent en campagne, les ducs de Modène et de Mercœur s’assemblèrent à Fontancte, où ils résolurent le siège de Valence, {a} et détachèrent le marquis de Ville et Valavoir pour l’investir, le premier deçà le Pô, et le dernier de l’autre côté de la rivière ; et toute l’armée suivit après et arriva devant la place deux jours après, qui était le 27e de juin. Don Carlos del Tuffo, voulant se jeter dedans avec quatre cents mousquetaires, fut attaqué par le régiment de Navarre, qui le força de se sauver dans les bois, après avoir laissé quelques-uns des siens morts sur la place et prisonniers. On travailla tout à l’heure à la circonvallation et à la construction de deux ponts sur le Pô, l’un au-dessus et l’autre au-dessous de la ville pour la communication des quartiers. Le comte de Broglio {b} visitant, le 2nd de juillet, le lieu où on devait faire l’ouverture de la tranchée, fut tué d’un coup de mousquet dans la tête. » {c}


  1. Valenza dans le Milanais, v. note [5], lettre 26.

  2. François-Marie de Broglio, v. note [25], lettre 290.

  3. Valence ne se rendit aux alliés franco-italiens que le 13 septembre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 14 juillet 1656. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0440&cln=14

(Consulté le 07.12.2019)

Licence Creative Commons