À Charles Spon, le 6 mars 1657
Note [14]

Tutélaire : « qui a pris en sa protection quelque chose. Il y a des anges tutélaires des royaumes et des villes, et même des hommes en particulier qu’on nomme les anges gardiens. Saint Denis est le patron tutélaire de la France. Les païens avaient aussi leurs dieux tutélaires, leurs pénates » (Furetière).

Les portraits accrochés dans le cabinet de Guy Patin avaient changé depuis 1650 (lettre du 2 décembre 1650 à André Falconet ) :

  • François de Salles, l’évêque de Genève, et Jean-Pierre Camus, l’évêque de Belley, manquaient à l’énumération ;

  • mais la galerie s’était enrichie d’Ellain, Duport, Seguin, Marescot, Piètre, Jean ii Riolan, Du Laurens, Gassendi, Buchanan, Crasso, Passerat, Campanella, Sarpi et L’Hospital.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 mars 1657. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0467&cln=14

(Consulté le 06.12.2022)

Licence Creative Commons