À Charles Spon, le 6 novembre 1657
Note [14]

Lavenicus criticus, seu antiqua iudicationum morborum causa rediviva et longissimis observationibus Avenione huc usque factis confirmata, per N.E.D.E.D.F.M.D. [Lavenicus criticus, ou la cause antique ressuscitée des opinions des maladies, et confirmée par les très longues observations menées jusqu’ici en Avignon, par N.E.D.E.D.F.M.D.] (Avignon, J. Piot, 1645, in‑4o), attribué à un médecin d’Avignon nommé D. Félis.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 novembre 1657. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0500&cln=14

(Consulté le 28.11.2020)

Licence Creative Commons