À Charles Spon, le 5 février 1658, note 14.
Note [14]

Chaude-pisse est le nom populaire de la gonorrhée virulente ou blennorragie, écoulement douloureux de pus ou de mucosité (blenna en grec) par la verge, dû à une infection vénérienne par le gonocoque (v. note [8], lettre 402, pour celle qui affligea Louis xiv en 1655). La forme chronique (invétérée) est responsable de rétrécissement de l’urètre gênant le passage de l’urine.

V. note [11] du Traité de la Conservation de santé, chapitre viii, pour l’ancien sens de spermatorrhée qu’on donnait à la gonorrhée indolente.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 février 1658, note 14.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0514&cln=14

(Consulté le 17/07/2024)

Licence Creative Commons