À André Falconet, le 25 juin 1660
Note [14]

« comme aiment les gens ».

Les nouveaux mariés étaient Robert, le fils aîné de Guy Patin, et sa jeune épouse, Catherine Barré.

Cette année-là, le 21 juin était jour férié, y compris pour l’Université (Statuta F.M.P., article xv, reproduisant l’art. 87 des statuts de la Faculté des arts [pages 23‑24]) :

Die 12a Iunii vel alio sequenti, quo Rector Academiæ ad Nundinas Sandionysianas proficiscitur, omnino cessetur.

[Que le 12 juin ou un autre jour qui le suit, où le recteur de l’Université se rend aux foires de Saint-Denis, soit entièrement chômé].

Chaque année, de la Saint-Barnabé (11 juin) à la Saint-Jean (24 juin), il se tenait à Saint-Denis (v. note [27], lettre 166) une foire, dite du Lendit (ou Landy). Cette fête tirait son origine de l’adoration d’un fragment de la Vraie Croix, découverte au ive s. par l’impératrice Hélène, sainte mère de Constantin (v. note [24] du Naudæana 3). Achetée par Louis ix, cette relique était arrivée à Paris en 1241. Avant son transfert à la Sainte-Chapelle, spécialement bâtie pour l’occasion et achevée en 1248, afin que tous les fidèles pussent l’adorer et en recevoir la bénédiction, on avait choisi une vaste plaine, entre Saint-Denis et La Chapelle, oùt la foule se rendait en procession. L’endroit désigné pour la cérémonie religieuse s’appela lieu dit, d’où par corruption on a fait Lendit. L’Université aussi s’y rendait processionnellement, recteur (v. note [3], lettre 595) en tête.

À la fin du xiiie s., cette fête perdit son caractère religieux et devint une assemblée, foire ou férie, où se faisait grand commerce. Il s’y tenait un large débit de parchemins (v. note [9] des Affaires de l’Université en 1650-1651, dans les Commentaires de la Faculté), et c’est là que l’Université faisait ses provisions (Augustin Corlieu, L’ancienne Faculté de médecine de Paris, Paris, Delahaye, 1877, in‑12, page 129).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 juin 1660. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0619&cln=14

(Consulté le 17.05.2021)

Licence Creative Commons