À Johannes Antonides Vander Linden, le 9 février 1657
Note [14]

« Praeterea, etc. [Qui pis est, etc.], revenez page précédente, au début de la lettre ». Le brouillon de la lettre est scindé en trois fragments qui s’enchevêtrent sur quatre pages : cette annotation de Guy Patin aide (et l’aidait lui-même) à s’y retrouver, avec retour du fo 54 ro au fo 53 vo.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 9 février 1657. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1108&cln=14

(Consulté le 11.04.2021)

Licence Creative Commons