À Charles Spon, le 24 mars 1648
Note [15]

« à Cambrai » : pour dire au Collège royal de France, institution décrite en détail dans notre glossaire, à cause de la grande salle du Collège de Cambrai (aula regia Cameracensis) où enseignaient alors professeurs (lecteurs) royaux.

Situé au même endroit que l’actuel Collège de France (à l’angle de la rue des Écoles et de la rue Saint-Jacques, dans le ve arrondissement de Paris), Cambrai avait initialement porté le nom de Collège des Trois-Évêques, en mémoire de Guillaume d’Auxonne, évêque de Cambrai, Hugues d’Arcy, évêque de Laon, et Hugues de Pomard, évêque de Reims, qui l’avaient fondé au milieu du xive s.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 mars 1648. Note 15

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0153&cln=15

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons