À Charles Spon, le 6 septembre 1658
Note [15]

La Grande Mademoiselle a conté dans ses Mémoires (chapitre xxxii) la manière dont la cour accueillit son père à Fontainebleau en 1658, où elle-même était arrivée le 28 août :

« Son Altesse Royale y vint. {a} J’allai au-devant d’elle, j’en reçus un bon visage : il mit pied à terre dans la forêt dès qu’il me vit et fut un quart d’heure à m’entretenir ; puis il remonta en carrosse, et moi aussi. Je m’en allai devant, ayant curiosité de voir comme on le recevrait. Comme l’on dit “ Voici M. le duc d’Orléans ”, le roi jouait, et la reine ; à peine se levèrent-ils pour le saluer, et continuèrent leur jeu. Je crois que cela ne lui plut pas. Tout le monde fut surpris du peu de cas que l’on en fit. Leurs Majestés s’allèrent promener comme à l’ordinaire ; Son Altesse Royale n’y fut point. » {b}


  1. Le 31 août.

  2. Le duc d’Orléans quitta Fontainebleau le 12 septembre pour rentrer à Blois.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 septembre 1658. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0536&cln=15

(Consulté le 07.04.2020)

Licence Creative Commons