Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium
Note [15]

Ces quatre références sont :

  • l’Ακροαμα Medico-Philosophicum de Opii usu, qualitate califaciente, virtute narcotica, et ipsum corrigendi modo : Auctore Michaële Döringio, Breslaviensi, Philosophiæ et Medicinæ Doctore [Discours de Michael Döring (v. note [11], lettre 798), natif de Breslau, docteur en philosophie et médecine, sur l’emploi de l’Opium, sa qualité échauffante, son pouvoir narcotique et la manière de le réformer] (Iéna, Johann Beithmann, 1620, in‑8o) ;
  • le De Opii natura, et medicamentis opiatis ad omnes totius corporis affectus probatissimis, et recta, rationali, hactenusque inexplicata iis utendi methodo Liber singularis. Cui de nova phthisin curandi ratione consilium, et diversæ consultationes medicinales sub finem accessere. Auctore Johanne Freitagio, Med. Doctore, ejusdemque facultatis in celeberrima illustrium et potentium Groningæ et Omlandiæ Ordinum Academia professore primario [Livre singulier sur la nature de l’Opium et sur les médicaments opiacés les plus éprouvés dans toutes les affections du corps tout entier, et sur la méthode à suivre pour les employer, juste, rationnelle et qui n’a pas été expliquée jusqu’ici. On y a ajouté à la fin un avis sur la nouvelle manière de soigner la phtisie et diverses consultations médicales. Par Johann Freitag (v. note [12], lettre latine 43), docteur et premier professeur de la Faculté de médecine en la très célèbre Université des illustres et puissants Ordres de Groningue et des Ommelanden] (Groningue, Johann Sas, 1632, in‑12o ; réédition à Leipzig, 1635) ;

  • le De Opio tractatus, in quo simul Liber de opio D. Joh. Freitagii examinatur, autore Daniele Wincklero, D. et Medico Bregensi Siles. [Traité de l’Opium, dans lequel est en même temps examiné le livre de M. Johann Freitag sur l’opium. Par Daniel Winckler, docteur en médecine (Wittemberg, 1624), natif de la principauté de Brieg en Silésie] (Leipzig, Henningus Grosius, 1635, in‑8o) ;

  • le chapitre clxix, intitulé De Papavere et Opio [Du Pavot et de l’Opium] (v. note [20], lettre 407), du second des deux livres de Caspar Hofmann « sur les médicaments officinaux » (Paris, 1646, v. note [7], lettre 134).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Leçons de Guy Patin au Collège de France (1) : sur le Laudanum et l’opium. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8129&cln=15

(Consulté le 22.09.2019)

Licence Creative Commons