À Charles Spon, le 12 décembre 1642
Note [16]

« il ne savait pas tenir en place ».

Description du cheval par Virgile (Géorgiques, livre iii, vers 83‑85) :

Tum, si qua sonum procul arma dedere,
Stare loco nescit, micat auribus et tremit artus,
Collectumque premens voluit sub naribus ignem
.

[Puis, si au loin retentit le bruit des armes, il ne sait tenir en place, il dresse les oreilles, tressaille de tous ses membres, et roule en frémissant le feu qui s’est amassé dans ses naseaux].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 décembre 1642. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0075&cln=16

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons