À Charles Spon, le 3 mai 1650
Note [16]

V. note [1], lettre 225, pour le retour du roi, de Dijon à Paris en passant par Troyes.

Dans quatre de ses lettres (écrites de 1650 à 1657), Guy Patin a parlé de son portrait, peint à l’huile (sans doute en 1649) : il en avait acroché l’original dans son cabinet de travail (à côté de ceux de son épouse et de ses parents) et envoyé une copie à Charles Spon, qui l’honora d’une belle place sur un mur de son étude. Je n’ai pas retrouvé la trace de ce tableau.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mai 1650. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0226&cln=16

(Consulté le 22.09.2020)

Licence Creative Commons