Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 13
Note [16]

Sans contexte épidémique orientant vers une peste ou un typhus (v. note [56], lettre 229), cette fièvre synoque putride, grave et de longue durée, évoque une forme lente de septicémie (infection du sang) : une typhoïde (v. note [1], lettre 717) en premier lieu, à cause de l’obscurcissement des facultés mentales et de l’hématurie (inconstante mais possible) ; toutefois, plusieurs autres diagnostics sont aujourd’hui envisageables (tuberculose, endocardite, etc.).

Je ne doute pas que Guy Patin soit l’auteur de cette consultation.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 13. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8143&cln=16

(Consulté le 04.06.2020)

Licence Creative Commons