À Charles Spon, le 12 décembre 1642
Note [17]

« Il n’y a pas de lieu sur terre où tu puisses échapper à ton destin ; quand la mort vient, la Sardaigne se trouve au beau milieu de Tibur » (Martial, Epigrammes, livre iv, 60, vers 5‑6). Tibur est un faubourg de Rome (Tivoli) et la Sardaigne était un endroit proverbialement insalubre.

Martial (Bibilis, nord de l’Espagne 40-ibid. 104) est un poète latin contemporain de Néron. Guy Patin le prisait fort et a largement puisé dans ses 14 livres d’Épigrammes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 décembre 1642. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0075&cln=17

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons