À Charles Spon, le 22 février 1656
Note [17]

« De là les colères et les larmes » (Juvénal, v. note [32], lettre 197). Antoine i Arnauld (Paris 1560-1619) se fit recevoir avocat au Parlement de Paris et devint avocat général sous Catherine de Médicis, puis conseiller d’État sous Henri iv. Il se distingua par ses plaidoyers, et surtout par celui qu’il prononça en faveur de l’Université de Paris contre les jésuites, en 1594. Il publia aussi un Franc et véritable discours du roi sur le rétablissement qui lui est demandé par les jésuites (1602) contre le rappel des pères de la Société de Jésus. C’était un homme probe, austère et désintéressé. Antoine i eut 20 enfants ; dix seulement lui survécurent, dont Antoine ii, le Grand Arnauld, et six filles qui toutes prirent le voile à Port-Royal, monastère que leur père avait contribué à restaurer (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 février 1656. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0433&cln=17

(Consulté le 18.04.2021)

Licence Creative Commons