À Charles Spon, le 6 novembre 1657
Note [17]

V. note [29], lettre 224, pour Jacques Le Tillier et ses liens affairistes avec l’abbé Fouquet.

Louis Le Tonnelier, seigneur de Breteuil (mort en 1685) avait été reçu, en 1637, conseiller au Parlement de Paris en la première Chambre des requêtes, puis maître des requêtes en 1644. Nommé contrôleur général des finances en 1657, il exerça pendant neuf années, à l’issue desquelles sa charge fut supprimée, ce qui lui valut un remboursement de 150 000 livres et une charge de conseiller d’État (Popoff, no 2364).

Barthélemy Hervart (v. note [1], lettre 209, que Guy Patin appelait ici Derval) était l’autre contrôleur général des finances alors nommé en même temps que Le Tonnelier.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 novembre 1657. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0500&cln=17

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons