À André Falconet, le 21 novembre 1669
Note [17]

Pierre de Bonzi (Florence 1631-Montpellier 1703) était fils de Francesco comte de Bonzi, sénateur de Florence et de Cristina Riari. En 1648, Pierre était venu en France, rejoindre son oncle Clément Bonzi, évêque de Béziers, qui lui avait fait prendre les ordres. Devenu lui-même évêque de Béziers en 1660, Pierre avait successivement été ambassadeur de France en Toscane (1661), à Venise (1662-1665) et en Pologne (1669, pour influer en faveur de la France sur l’élection du nouveau roi). Louis xiv l’envoyait alors en Espagne et le nommait aumônier de la reine Marie-Thérèse. Il allait devenir archevêque de Toulouse le 8 décembre 1669, cardinal en 1672 et archevêque de Narbonne en 1674 (Gallia Christiana).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 21 novembre 1669. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0970&cln=17

(Consulté le 08.07.2020)

Licence Creative Commons