À Johannes Antonides Vander Linden, le 9 février 1657
Note [17]

V. la même note [18], lettre 468, pour cette mention dans le tome vii des Comment. F.M.P. Au moment de la mort de Jean Fernel (avril 1558), le doyen de la Faculté de médecine de Paris était Jean i Riolan, mais il n’a pas écrit l’âge du défunt.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 9 février 1657. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1108&cln=17

(Consulté le 10.04.2021)

Licence Creative Commons