À Sebastian Scheffer, le 4 décembre 1665, note 17.
Note [17]

Mots en français dans le manuscrit. À toute occasion et sans répit, Guy Patin vidait sa bile contre Richelieu et Mazarin, les tenant pour principaux fauteurs de toutes les misères de la France.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 4 décembre 1665, note 17.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1414&cln=17

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons