Annexe : La maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet, note 17.
Note [17]

En capacité.

Les enfants du couple étaient les héritiers légitimes de leur père. Sa veuve ne jouissait que de son douaire (vnotre glossaire) et des biens qu’elle possédait en propre.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : La maison de Guy Patin, place du Chevalier du Guet, note 17.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8011&cln=17

(Consulté le 01/03/2024)

Licence Creative Commons