Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 1A. Novembre 1650-novembre 1651, Actes de la Faculté de médecine
Note [17]

« Les êtres vigoureux engendrent-ils des êtres vigoureux ? » (affirmative).

Deux irrégularités inexpliquées attirent l’attention sur la date de cette thèse (dont la version imprimée porte bel et bien celle du 19 janvier 1651) car Robert Patin présidait pour la première fois :

  1. trois semaines avant son collègue Michel ii de La Vigne qui ne présida que le 9 février 1651 (v. infra note [18]), bien que classé devant lui à la licence (v. supra note [16]) ;

  2. et une semaine avant d’avoir disputé (le 26 janvier) son acte pastillaire, autrement dit antéquodlibétaire, parce qu’il précédait (anté), en principe, la première présidence d’une quodlibétaire.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 1A. Novembre 1650-novembre 1651, Actes de la Faculté de médecine. Note 17

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8182&cln=17

(Consulté le 06.07.2022)

Licence Creative Commons