À Claude II Belin, le 27 octobre 1634
Note [18]

Port de guerre doté d’un bel arsenal, Toulon (Var) était alors une ville frontière entre la France et la Savoie. La fausse rumeur courait alors qu’une armée navale s’était rassemblée à Naples pour venir débarquer sur les côtes de Provence, et qu’elle avait surpris Toulon. La flotte espagnole ne fit son apparition sur les côtes de Provence que le 15 septembre 1635 pour s’emparer des îles du Lérins, Sainte-Marguerite et Saint-Honorat (Triaire).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 27 octobre 1634. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0018&cln=18

(Consulté le 15.09.2019)

Licence Creative Commons