À Charles Spon, le 1er avril 1650
Note [18]

Antoine Vallot (Mâcon 1594-Paris 9 août 1671) avait étudié la médecine à Montpellier, mais reçu le bonnet doctoral à Reims. Dubourg Maldan confirme ce fait (page 360) en disant Vallot natif de Clarac (ce qui ne correspond à aucune localité proche de Mâcon), mais sans l’inclure dans sa liste « chronologique et complète » des docteurs reçus à Reims (pages 380‑381). Alors médecin d’Anne d’Autriche, Vallot devint premier médecin de Louis xiv en 1652, en succession de François Vautier (premier médecin en exercice au temps de cette lettre).

Vallot était grand partisan du vin émétique, du quinquina et du laudanum. Nommé en 1658 surintendant du Jardin des plantes, il l’enrichit d’une foule de végétaux exotiques et publia en 1665, sous le titre d’Hortus regius, un catalogue des plantes qu’il renfermait et qui s’élevaient déjà à plus de 4 000 variétés. En 1664, à la mort de Martin Richer de Belleval, le roi nomma Vallot professeur et chancelier de la Faculté de Montpellier, tout en lui conservant sa place éminente à la cour. On doit à Vallot la première partie du Journal de la santé du roi (G.D.U. xixe s. et Dulieu).

Guy Patin n’a jamais ménagé Vallot dans ses lettres. Il lui reprochait de n’être pas docteur de Paris, d’être adepte de la médecine chimique et d’avoir la confiance des plus grands du royaume.

V. note [41] des Décrets et assemblées de la Faculté dans les Commentaires de 1650-1651 pour une trace flagrante de cette animosité : le 14 août 1651, le doyen Patin demanda à deux membres de la Compagnie de rendre des comptes sur la mort d’une éminente dame qu’ils avaient soignée en lui donnant de l’antimoine, sur le conseil de Vallot, « médecin étranger ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1650. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0223&cln=18

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons