À Hugues II de Salins, le 15 novembre 1657
Note [18]

« si cependant existent une fièvre, une soif inextinguible, des douleurs autour des viscères, une gêne respiratoire et autres symptômes pressants de cette sorte, alors la saignée est nécessaire par intervalles. Enfin, l’hydropisie avec ascite est une maladie considérable qui a grand besoin des deux remèdes. » {a}


  1. Purge et saignée.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 15 novembre 1657. Note 18

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0503&cln=18

(Consulté le 26.11.2022)

Licence Creative Commons